Hâfez de Shîrâz

Khâjeh Shamseddîn Mohammad Shîrâzî qui connaissait par cœur tout le Coran et qui avait comme nom de plume « Hâfez », fut le plus grand poète lyrique de l’Iran et certainement du monde entier.

Les qualités de Son Excellence ‘Isâ (as) selon le Coran (4)

Bien que le Coran affirme que tous les prophètes (as) empruntent une seule et unique voie, et mettent en œuvre un seul et même programme, il rappelle sans ambages le fait que chaque prophète (as) est détenteur d’une responsabilité particulière. Ainsi, un prophète (as) tel Shu‛ayb (as), met uniquement l’accent sur le gaspillage, la dissipation des biens acquis, tandis qu’un autre tel Mûsâ (as), déploie toute son énergie pour mettre son peuple en marche et le rendre fort, et voir s’effacer sa faiblesse et sa paresse. Un autre prophète (as) encore, à l’inverse, entend suggérer aux gens la bienveillance, l’amitié, tel ‘Isâ (as). Comment cela se fait-il ? En réalité, ces programmes ne diffèrent pas. Chacun est envoyé à une époque différente dont il doit corriger les déviations. ‘Isâ Masîh (as) est envoyé à une époque où le fléau qui touche son peuple l’amène davantage à inviter les gens à la mansuétude et à la compassion. Tel est le déficit observable chez son peuple et dont ‘Isâ (as) doit inévitablement tenir compte. Il se doit en conséquence de susciter au sein de son peuple une amélioration dans ces domaines et propager ces qualités. Le Coran confirme et confesse que cette bienveillance est diffusée dans la communauté du Masîh (as), par le Masîh (as) lui-même, et que les chrétiens ont toujours mieux aimé cette qualité que les juifs.

De l'effet du péché sur l’âme des êtres humains

Parmi les axiomes de la religion, du savoir et de l’expérience, se trouve le fait que les actes des êtres humains, qu’ils soient bons ou mauvais, ont des conséquences dans ce monde et dans l’autre. Cela fonctionne comme la semence que l’on met en terre. Si l’on sème des graines de fleurs, on récoltera des fleurs. Et si l’on sème des graines de ronciers, on obtiendra des ronciers. La répétition du péché, la persévérance dans sa voie, obscurcissent le cœur, le troublent et causent la métamorphose de l’être humain, le faisant passer de l’état d’humanité à celui d’animalité et de férocité, tout en causant de plus grands péchés encore.

Ma dispersion

« Mon Dieu, ma dispersion dans les Traces

 implique l’éloignement du lieu de la Rencontre,

 alors concentre-moi sur Toi

 par un service

qui me conduit à Toi ! »

Amour du Coran et proximité divine

Comment doit se comprendre la proximité à l’égard du Coran et de l’Essence divine ? S’agit-il d’une proximité réelle ou d’une proximité figurée, métaphorique ? Est-ce que les croyants agissant avec obéissance, adoration, sincérité envers Dieu s’élèvent réellement vers le ciel et se rapprochent de Lui ? La distance qui les sépare de Dieu diminuerait-elle au point qu’il n’y ait plus de distance, et comme dit le Coran, que s’opère alors la « rencontre avec Dieu » (liqâ Allah) ? ou bien faut-il penser que toutes ces expressions sont à prendre comme des images se servant des sens réels des mots pour désigner des réalités que l’on ne peut pas exprimer autrement ?

La rencontre de Mûsâ (as) et de Khidhr (as) selon les hadiths (2)

Au moment où Khidhr (as) se sépare de Mûsâ (as), Mûsâ (as) lui dit : « Ordonne-moi, exhorte-moi. » Khidhr (as) lui dit alors plusieurs choses, notamment ceci : « Il se trouve trois choses que tu dois éviter et dont tu dois te tenir éloigné : 1. L’opiniâtreté 2. Le fait de marcher sans but et sans intention 3. Le fait de rire sans être étonné. Tiens le compte de tes erreurs et évite de rechercher celles des autres. »

La réapparition du Masîh (a) à l’époque du Mahdî (as)

Toutes les religions divines exigent l’avènement d’un véritable sauveur à la fin des temps. Il s’agit d’une promesse de Dieu et des grands prophètes divins (as) qui ont annoncé l’avènement du Mahdî (as) et l’établissement de la paix et de la justice sur terre. Pas de Mahdî (as) sans avènement du Masîh (as) et c’est avec l’avènement du Mahdî (as) que se verra parachever, à la fin des temps, la lignée des prophètes et des guides divins.

Evolution historique du soufisme (tasawwuf) et de la gnose (‘irfân) (2)

Globalement, nous pouvons dire que l’ascétisme qui a attiré les musulmans vers le soufisme est, jusqu’à un certain point, issu des enseignements du Coran et de la Sunna du Prophète (s). Car le Prophète (s), ne perdant pas de vue sa mission à l’égard de l’expansion de l’islam et de l’appel des créatures à la religion, a lui-même une vie ressemblant à celle des adeptes de l’ascèse et de l’austérité.

Evolution historique du soufisme (tasawwuf) et de la gnose (‘irfân) (3)

D’après ce que rapporte l’histoire, c’est à partir de ce segment temporel, qui correspond à la première moitié du deuxième siècle de l’Hégire lunaire, que l’ascétisme islamique commence progressivement à se changer en un vaste mouvement, pour ensuite prendre le nom de tasawwuf musulman. Par conséquent, l’ascétisme initie le début d’un mouvement moral fondé sur la purification de l’âme, ainsi que l’évitement de ce monde et de ses plaisirs.

La prédestination et les lois naturelles

Les lois et systèmes qui régissent l’univers ne sont pas eux non plus sujets à changements ou variations. Si tout changeait du tout au tout chaque jour, le soleil se levant un jour à l’est, et le lendemain au sud, aucune connaissance humaine ne serait possible. A propos de ces systèmes immuables, le Coran dit qu’ils sont « une coutume d’Allah » (sunnat Allâh). « Telle fut la règle de Dieu à l’égard des révolus de jadis. A la règle de Dieu, rien ne peut être substitué. » (sourate Al-Ahzâb (Les Coalisés) ; 33 : 62). Il s’agit de lois que Dieu ne change jamais. Par exemple, Dieu a prescrit que le dernier mot, la victoire finale appartiendra toujours aux hommes pieux et justes, craignant Dieu : « Oui, Nous avons écrit dans le psaume, après le Rappel, que « la terre serait l’héritage des justes parmi Mes adorateurs ’’ » (sourate al-Anbiyâ, (Les Prophètes) ; 21 : 105).

Photos aléatoire

Masjed Jâmeh' - Ispahan (16) : Wâdi as-Salâm - Najaf (5) : Imâmzâdeh Esmâ'îl - Ispahan (4) : Masjed Jâmeh' - Ispahan (5) : Mausolée de 'Abol Fazl al-'Abbâs (as) - Karbalâ (1) : Tombe de Marhûm-e Haddâd (ra) - Karbalâ (3) : Mosquée de Koufa (1) : Tâlâr-e Zaynabiyyeh - Karbalâ (1) : Masjed Hakim - Ispahan (12) :

Nous contacter

Accusantium doloremque laudantium, totam rem aperiam, eaque ipsa quae ab illo inventore veritatis et quasi architecto.
Nom
E-mail
Message *